Bryan Johanson Pilgrims Way

Bryan Johnson: le chemin des Pèlerins

This post is also available in: Espagnol Anglais

Le 15 Juillet, nous vous présenterons une première mondiale de la programmation de CaminoArtes du 2015 : Bryan Johnson: le chemin des Pèlerins. Il aura lieu dans la cour du Palais Episcopal (Palencia) à 20: 30h. L’interprétation sera mise en service par Michael Partington et Marc Teicholz.

Mot du compositeur :

J’ai écrit Le Chemin Des Pèlerins après mon voyage à travers l’Espagne du Nord. En 2014, le luthier Federico Sheppard m’a invité à Carrión de los Condes, l’une des petites villes qui fait partie du Chemin de Saint-Jacques. Depuis 2010, Sheppard a mis en place une série de concerts au profit des pèlerins qui marchent à Santiago et aussi au profit de ceux qui habitent tout au long du Chemin.

Il m’a invité à connaître l’expérience du Chemin dans la province de Palencia et à écouter quelques-uns des concerts qui ont eu lieu dans les églises romanes. Lieux, villes et villages, les gens qui accueillent les voyageurs et les pèlerins, le sens de la perspective historique qui exige chaque lieu, les performances exceptionnelles des guitaristes qui font du bénévolat et les marcheurs du Chemin, tout m’a impressionné et ils ont tous été une source d’inspiration pour moi. Le Chemin de Saint-Jacques est le résultat de cette expérience.

Bien que la pièce se compose d’un seul mouvement ininterrompu, en fait, elle contient plusieurs parties d’un mode de guide programmé. Elle commence par le son des cloches de l’église. Le début contient les 6 premières notes de « l’Ave Maria » par Tomas Luis de Victoria. « L’Ave Maria » est interrompu par une sorte d’enchantement avec lequel je voulais rappeler l’image d’un chanteur de flamenco qui se prépare pour son prochain concert au Palais Royal de Madrid. Retour à « l’Ave Maria » pour ouvrir une nouvelle image: l’arrivée des pèlerins en Espagne, son glorieux passé musical et son présent vital.

Le pèlerinage commence: une série de variations sur les basses. Il y a 31 variations, chacune représente un jour du Chemin. La structure élémentaire symbolise la routine répétitive de marche quotidienne, tandis que les variations représentent les différentes expériences qui nous surprennent tous les jours. Quand les variations ont conclu, les pèlerins arrivent à leur destination: la cathédrale Saint-Jacques-de-Compostelle. La dernière prière est l’action de grâce du pèlerin pour son arrivée au temple du Saint. La conclusion représente un départ silencieux de la cathédrale des pèlerins qui sont déjà occupés à planifier leur prochain pèlerinage. Ce travail est dédié à mon ami et collègue Michael Partington.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *